Entre deux épisodes de l'excellente série Kaamelott, j'ai une oreille qui traine vers l'émission de Taddeï qui reçoit ce soir l'infect Attali (qui "comprend" les colons israéliens de Cisjordanie, qui est pour le vaccin contre la grippe A, qui pense qu'il faut des quotas pour femme, bref, l'anti-linganien de base), le pauvre Paul-Marie Coûteaux (qui a parfois de bonnes idées, mais reste plongé dans un gaullisme "années 60" à base de croissance économique comme horizon indépassable et de lubies sur "la politique mondiale de la France", politique ou la France aurait des "cartes" à jouer. Faut arrêter, là, hein. Ce qu'il faut retenir du gaullisme, c'est l'Etat fort et le pannationalisme, mais surtout pas la "grandeur", nous ne sommes même plus maîtres chez nous et nous n'avons plus les moyens de dominer le monde -ni l'idéologie adéquate, si l'on est nationaliste. Bazardons les confettis de l'empire et nos troupes à l'étranger, et virons les étrangers par nos troupes, plutôt).

Bref, je notais surtout les deux offensives minoritistes. Tout d'abord avec la journaliste servile Carole Gaessler qui dit "VICTOIRE" dans son lancement de sujet sur cette gouine qui a obtenu le droit d'adopter un chiard.

Ensuite, avec les féministes au physique, disons...féministe, Françoise Héritier et Maya Surduts

(je vous laisse juge...)

Francoise_Heritiermaya

Bref, ces deux ennemies de la majorité légitime blablataient une fois de plus sur la nécessité de l'égalité hommes/femmes (taches ménagères, places à l'assemblée nationale, bla bli blu).



Que peut-on répondre à la gouine adoptice et aux deux charmantes féministes pro-quota en politique ?


Sur l'adoption d'enfants par les homosexuels, j'ai longtemps été farouchement contre, avant qu'une personne me sorte un argument qui, je l'avoue, m'avait ébranlé : "mieux vaut des parents homos que la DDASS".

Oui, certes, mais...

1-Les enfants adoptés dans leur grande majorité, ne viennent pas de la DDASS, mais de l'étranger.
2-Ces enfants, à moins d'être adoptés nourrissons (ce qui n'arrive quasi-jamais en France, donc pourquoi une loi pour quelques cas infimes ?) seront de toute façon déséquilibrés à vie. Souvent violents (je suis sûr que les statistiques prouvent ce que le bon sens pressent). Ce qu'il faudrait, déjà, c'est diminuer le nombre d'orphelins en punissant sévèrement les femmes irresponsables qui accouchent d'enfants dont elles n'ont pas le courage d'assurer l'éducation.
3-la politique d'adoption est à revoir de fond en comble. Déjà, il est hallucinant que les adoptions ne soient pas réservées aux couples mariés depuis plus de dix ans, mais ouvertes même aux célibataires (!!!), ce qui est une aberration.
4-Si une politique saine limite, donc, l'adoption à deux critères drastiques et simples (seulement des nourissons français, seulement à des couples mariés depuis plus de dix ans), le problème de l'adoption d'enfants par les couples homos ne se poserait plus.

Et puis de toute façon, quand on choisit -ou subit- d'être dans la minorité homosexuelle, il faut en assumer les conséquences. Donc pas de mariage, pas d'enfants. Qu'on institue la transmission de patrimoines aux PACSés homosexuels, très bien, je suis pour, mais faudrait voir à pas abuser non plus, quoi.



Sur les quotas de femmes en politique. Alors là, c'est du nanan, du pain bénit, et autres clichetons. Quoi de plus facile que de démolir cette loi absurde ?
Pourquoi ?
Très simple : il ne doit pas y avoir de quotas de femmes assurant la parité en politique parce que les femmes s'intéressent moins à la politique que les hommes.
Là encore, je suis sûr que les statistiques (les statistiques sont, souvent, une source de légitimité législative et sociale) vont dans mon sens. Et même sans stats, regardez autour de vous : qui s'intéresse plus à la politique ? Combien de militantes par rapport aux militants ?

Conseil, si vous êtes opposé à un boudin féministe, balancez-lui juste l'argument du nombre infime de femmes dans les militants politiques, ça devrait suffir (si elle est honnête) (et si elle l'est pas, foutez-lui votre poing à la gueule ou cessez de fréquenter cet individu douteux).


(petit hors sujet, les deux laiderons photographiés ci-dessus se scandalisaient aussi du temps de travail inférieur des femmes, de leur proportion plus grande dans le monde de l'intérim* et donc de leur retraite moins lucrative. Hey! Vous oubliez pas un petit détail ? Elever des enfants, forcément, ça limite le temps de travail !


*Curieusement, on les entend moins, ces connasses, sur l'écrasante majorité d'hommes parmis les clochards !



*
*
*