Je sais que pas mal d'entre vous se sont posés la question, voici la réponse !


...Comme ses fenêtres, Lingane était petite mais commandait un vaste panorama. C'était une "planète-État" dans une Galaxie qui avait, dans l'ensemble, largement dépassé ce stade d'organisation socio-économique. Alors que la plupart des unités politiques étaient des agglomérations de plusieurs systèmes stellaires, Lingane demeurait ce qu'elle était depuis des siècles : un monde habité, unique et isolé. Ce qui ne l'empêchait pas d'être riche. En fait, il eût semblé inconcevable que Lingane ne le fût pas.

Il est difficile d'expliquer pourquoi la position d'un monde dans l'espace en fait le pivot central de nombreux itinéraires interstellaires, une escale entre deux Sauts, devenue indispensable, ne serait-ce que pour des raisons d'économie. (...)

Lingane découvrit fort tôt ses potentialités, et ce fut le tournant décisif de son histoire. Il ne suffit pas d'occuper une position stratégique - encore faut-il savoir l'exploiter. Lingane s'appropria nombre de petits planétoïdes en principe inhabitables, mais idéaux pour installer des stations de ravitaillement (...). Peu à peu, ces stations devinrent d'importants centre commerciaux (...).

De sorte que, ainsi que ses fenêtres, Lingane était petite mais ouverte sur tout l'univers. C'était une planète seule, mais elle était prospère.
(...)

Lingane n'avait pas toujours eu un autarque. Au début, la planète était gouvernée par des dynasties de princes-marchands. Les barons, qui avaient établi les premières stations de ravitaillement interplanétaires formaient l'aristocratie de l'État.

Lingane connut les conséquences inévitables d'un tel gouvernement -ou manque de gouvernement. Le pouvoir passait d'une famille à l'autre. Les perdants étaient exilés, puis revenaient pour faire valoir leurs droits. Ce n'était qu'intrigues et révolutions de palais, et si le Directorat de Rhodia était l'exemple proverbial de la stabilité, Lingane était celui du désordre et de l'instabilité. "Inconstant comme Lingane", disait-on.

Le résultat était prévisible. Tandis que les planètes voisines s'unissaient en de puissants groupements politiques, les luttes intestines de Lingane devenaient de plus en plus coûteuses et dangereuse, et la majorité de la population était prête à tout pour retrouver le calme et la stabilité. Elle échangea donc une ploutocratie pour une autocratie et ne perdit que peu de liberté dans le processus. Le pouvoir détenu par plusieurs se retrouva entre les mains d'un seul, mais presque toujours, celui-là était délibérément bienveillant envers le peuple, car il avait besoin de son appui contre les marchands, qui ne s'étaient jamais résignés à cette nouvelle situation.

louis_xi_charles_bourgogne_peronne1
comprenne qui pourra


Sous le nouveau régime, Lingane devint plus riche et plus forte. Même les Tyranni*, alors à l'apogée de leur puissance, avaient été immobilisés trente ans auparavant - non pas vaincus, mais pas réellement vainqueurs. Et l'effet avait été permanent. Ils n'avaient pas conquis une seule planète depuis.


Isaac Asimov, Poussières d'étoiles, in Le Grand Livre des Robots, t.2, p. 936-938 (Omnibus, 1991)


*Nom du peuple de la planète Tyrann, centre politique de l'empire...



saturne_logo_
Saturne n'a rien à voir avec Lingane, mais puisqu'on parle planète, autant foutre une photo de jolie planète



*

*

*