Je vais finir par croire que l'archéologie est la plaie de l'Historiographie contemporaine. Pour vous donner un exemple, je lis ceci dans wikipedia :

Les premières traces archéologiques des « Saxons » ont été retrouvées dans l'est de l'Angleterre, et non, comme le suggèrent les documents historiques, dans le Kent.


Tout dans cette petite phrase est agaçant : le mot Saxons mit entre guillemets et surtout l'argumentation. En effet, l'auteur de l'article dit clairement que les documents historiques (des témoins de l'époque, donc de gros bouseux dans le subconscient de l'auteur) ne font pas le poids face aux "traces archéologiques retrouvées".

Hum. Puis-je faire quelques suggestions ?

D'une part, il est extrêmement difficile de dater les découvertes archéologiques, surtout pour les brèves périodes. On peut supposer que les migrations saxonnes, que ce soit dans le Kent ou dans l'est de l'Angleterre, se sont effectuées en quelques dizaines d'années, au maximum. Ce n'est pas le carbone 14 qui va pouvoir déterminer, à quelques années près, le lieu des premières invasions. En conséquence, il vaut mieux se fier aux documents historiques.

De plus, par définition, des fouilles archéologiques sont partielles. On ne retrouvera jamais l'ensemble des débris. Donc, qui nous dit que ce n'est pas le simple hasard qui a permi de retrouver des traces "plus anciennes" dans l'est de l'Angleterre ? Qui nous dit qu'il n'existe pas, pas encore découvertes, d'autres traces archéologiques encore enfouies dans le Kent ?

Ce qui est effrayant, plus encore que de dévoiler la méphitique subconscience de l'historiographie contemporaine, c'est que des petites phrases anodines pour le lecteur lambda, il doit y en avoir des milliers dans les pages de wiki.




*  *  *





Tout autre chose, maintenant, regardez cette image :

FDS


Il s'agit d'un article du site François Desouche qui se scandalise (à juste titre) des mensonges colportés par ces magazines pour décérébrés que sont Le Nouvel Obs ou Le Point (qui avait lui aussi fait un dossier "historique" du même tonneau cet été).

Et en effet, sans même lire le magazine, on peut deviner qu'on y retrouvera la doxa rationaliste wikipédienne (voir ici, ici et ici sur le blog)

(hep, vous, oui vous ! vous n'avez pas cliqué sur les trois liens ci-dessus, alors faites-le immédiatement)

BON, donc, les commentateurs de Desouche, comme prévu, critiquent le Nouvel Obs et Reynaert. Très bien, très bien, mais...
...mais le problème c'est qu'un nombre assez important de commentateurs, dans les commentaires sur Reynaert ou ailleurs, tous les jours, et par dizaines, écrivent eux aussi, de leur point de vue "zidentitaire" des délires aussi inadmissibles que ceux des trotsko-mondialistes du Nouve Obs).

L'un chouinera sur sa mythique "Occitanie", brisée par les méchants Français ; l'autre nous bassinera avec sa Breiz Atao tout aussi fantasmée ; un troisième n'aura qu'un but dans la vie : rattacher Dunkerque à la Flandre belge ; un quatrième crachera sa haine de la France au nom d'une "alsacité" floue ; un cinquième vieux crouton nous dira (contre toute évidence géographique, historique, ethnique) que "l'Algérie c'est la France" (puis se répendra en insultes frénétiques sur le Général) ; un sixième nous dira tout de go que la seule nation qui existe, c'est l'Europe, "la nation de la race blanche" (sic) ; un septième nous ventera la résistance niçoise contre les forces conjuguées des Turcs et de François Ier (je comprend que, sur l'instant, les Niçois ne furent pas chaud-chaud pour se faire violer par les soldats ottomans, je comprend ! Mais tout de même...c'est bien significatif de l'esprit antinational radical du courent "identitaire" que de choisir, en 2500 ans d'Histoire, justement CE moment-là) ; un huitième nous dira, au grand ravissement des républicains-libéraux-de gauche (c'est pareil) que la France est un Etat et l'Allemagne une ethnie (la seule différence entre le zid traître et le républicano-libéralo-gaucho est que le premier préfère le "modèle allemand" et le second "le modèle français. En réalité, et les lecteurs réguliers de Lingane le savent, nous pensons ici que, Allemagne ou France, toutes deux ont bel et bien des soubassements ethniques bien précis, et que les lubies libéralo-républicaines de gauche sur la France comme "construction étatique" ne reposent sur rien, mais qu'elles permettent aux faux nationalistes "identitaires" de créer un clivage qui les arrangent tous, qui arrange les identitaires qui peuvent se parer de l'image des vaillants défenseurs des "petits blancs", qui arrange les républicains qui peuvent se parer de l'image des vaillants combattants de la "bête immonde".
Encore une fois, ce faux clivage droite-gauche est une escroquerie qui n'a que trop duré.


NOVOPRESS
La culture française selon Novopress : un hamburger !
Le symbole de la France selon Novopress : Marianne !
Avec des ennemis comme ça, les libéraux-républicains peut dormir tranquille...





*

*

*