Une étude américaine donne, années par années, toutes les données sur la part de PIB mondial de tous les pays du monde. A partir de cette étude, j'ai réalisé les cartes suivantes.

En bleu, les pays dont la croissance relative de part du PIB mondial sur une décennie à dépassé les 20 %.

En bleu ciel, ceux dont la croissance se situe entre 1 et 19,99 %.

En doré, ceux dont la croissance stagne.

En rose, ceux dont la part relative de PIB mondial diminue de 1 à 9,99%.

En rouge, ceux dont la part diminue de plus de 10 %.

L'historien Paul Kennedy notait que l'important, en Histoire, n'était pas la progression des nations en valeur absolue mais en valeur relative, concluant qu'une nation dominante finissait toujours par progresser moins vite que ses adversaires. Je regrette toutefois de ne disposer ici que de chiffres concernant le PIB, notion assez douteuse, en tout cas moins éclairante que les chiffres de production industrielle, mais bon...on fait avec ce qu'on a.

 

(cliquez sur les images pour les avoir à taille réelle)

 

CROISSANCE_ANNEES_70années 70

 

Les années 70, c'est le boom des matières premières, ce qui explique le bon score brésilien, mexicain ou golfo-persique. La Chine commence à se réveiller du cauchemar maoïste. L'Europe du nord social-démocrate et l'Afrique chutent.

CROISSANCE_ANNEES_80
années 80


Années 80, ça va toujours mal pour l'Afrique, mais aussi pour les pays pétroliers (krash de 1985) et pour l'Amérique du sud. L'Europe décline lentement, les USA se dopent au reaganisme, tandit que l'Inde s'éveille à son tour.

 

CROISSANCE_ANNEES_90
années 90

 
années 90 : effondrement de l'empire russo-communiste. En Europe, seules la Norvège, l'Espagne, l'Irlande et la Pologne s'en sortent. Plus généralement, le bloc anglo-saxon (Australie, Canada, USA + valets mexicains ou chiliens...) profite des déboires russo-ouest-européens. L'Afrique centrale, enlisée dans une guerre voulue par les USA (cf. les travaux de Pierre Péan), va subir des millions de morts, dont les médias ne parleront jamais. (Ce qui n'a rien d'un hasard puisque les médias mainstream sont the voice of America -suffit d'écouter Laurence Haïm sur I-télé pour s'en apercevoir).

 

CROISSANCE_ANNEES_2000
années 2000

 

Années 2000 : la carte est éloquante : l'ensemble du bloc américain perd du terrain au profit...de tout le reste du monde. Et parmi les perdants, les valets européens perdent plus de terrain que le maître américain. (Qui à dit "bien fait" ?).

 

*

*

*