Certains lecteurs se souviennent de ce billet que j'avais publié il y a quelques années lorsque Lingane était domicilié chez hautetfort, puis réédité sur ce blog-ci.

Et bien une fois de plus, les évenements ont donné raison à Herder, à Mommsen, et donné tort à Ernest Renan et à Fustel de Coulanges. Leur conception (faussement dite "française", en réalité républicaine) de la nation-contrat, de la nation-vivre-ensemble, bref, leur conception juridique de l'Etat-nation, tant vanté aussi par Jurgen Habermas et son grotesque patriotisme constitutionnel,  cette conception, donc, s'est encore viandée en beauté, cette fois-ci en Afrique.

On sait que les frontières des Etats africains ont été tracées à la hache, via l'impérialisme colonialiste désastreux des Européens. Pendant des décennies, le dogme de l'intangibilité des frontières a maintenu sous chape de plomb les mouvements ethno-nationalistes africains. Mais l'Erythrée discrètement, a ouvert la brèche.

Et en janvier dernier, ce fut le tour du Sud-Soudan.

Référendum sur l'indépendance : OUI, 98,83 %.

Pourquoi cette indépendance ? Très simple : La république du Soudan est composée principalemet de deux groupes ethniques (rappel, nous n'entendons pas ici "ethnie" au sens monoracial ou micro-tribal, mais au sens large de "groupes différenciés par la race, la langue, la culture, la religion, etc."). Les Sémites arabophones et musulmans au nord ; les Noirs nilotiques animistes et/ou chrétiens au sud.

AFRIQUE_ETHNIQUE

Notez bien, sur la carte, que les populations nilotiques (entourées d'un cercle bleu) débordent sur le Kenya, l'Ouganda et la Tanzanie, ce qui pourrait entraîner d'autres mouvements irrédentistes. (Le carré bleu entourant la Côte d'Ivoire ne contient pas de nilotiques, il est juste là en bonus pour vous montrer que les troubles post-électoraux dans ce pays ne sont que le reflet de la division entre "noirs des savanes-musulmans" au nord (Ouattara, soutenus par Israël et les USA) et "noirs des forêts-animisto-chrétiens" au sud (soutenus par je ne sais trop qui, pas la ripoublik française, en tout cas).

Le patriotisme constitutionnel, la volonté de tous les jours, le nationalisme juridique : tout cela balayé, à 99 % ! Herder, Mommsen, et tous les idéalistes partisans du droit des peuples de 1848, Napoléon III et tous les partisans du principe des nationalités, je pense à vous ce soir. C'est encore une victoire !

aaD1491px_southernsudanmap


 

Ce qui me fait rire, un peu jaune, c'est de constater la bêtise crasse des nationaux-républicains, vous savez, ces courageux guerriers en lutte contre "l'empire américano-sioniste". Pourquoi luttent-ils au fond, contre cet empire ?

Principalement car ils le considèrent cruel et non-respectueux de la liberté, des peuples comme des individus.

Qu'ils aient tort ou raison n'est pas le problème. Le problème est que, puisque les USA convoitent le pétrole soudanais, qui se trouve majoritairement dans le sud et est, pour l'instant, contrôlé par la Chine via des accords avec le régime islamiste de Khartoum, les Etats-Unis avaient intérêt à soutenir la partition du pays.

Et bien sûr, tous nos valeureux lutteurs contre l'empire, les Pierre Hillard***, François ... Asselineau, les Michel Collon, la myriade de sites complotistes (les mêmes qui voient la main des USA derrière les révolutions arabes, nous y reviendrons), puisque les USA soutiennent la sécession du Sud-Soudan, s'y sont farouchement opposés. Oublié la liberté des peuples ! Oubliés les bons sentiments ! C'est, pensons-nous sur Lingane et au PSR, une très mauvaise base politique que de bazarder ses principes dès que l'ennemi fait quelque chose.

Donc, nous, nationalistes conséquents, logiques et idéologiques, même si cela va (provisoirement) dans l'intérêt des USA, nous nous réjouissons de cette nouvelle victoire du nationalisme réel (cad le nationalisme basé sur l'histoire et les peuples & respectueux de la souveraineté des autres nations de la planète).

 

***Même si je suis prêt à pardonner beaucoup à Hillard, puisqu'il semble abjurer (enfin !) son républicanisme, en ayant récemment déclaré : "La France s’est suicidée en s’engageant en faveur de la construction européenne. En fait, les origines de notre chute sont plus lointaines. La France a perdu sa force vitale en 1789. Notre pays disposait d’un atout majeur : l’indépendance du pouvoir royal (monarchie « absolue » : ab solutus signifie « être délié ») par rapport au monde de la finance. Le 17 juin 1789, le Tiers Etat s’est déclaré Assemblée constituante donnant officiellement le pouvoir au peuple, en fait la bourgeoisie d’affaires."

800px_Flag_of_the_SPLAM c'est moi ou tous les drapeaux africains sont super-moches?

 

*

*

*