Oui donc, comme vous pouvez le constater, contrairement à ce que je promettais, nulle trace, une fois de plus de la nation lettone sur ce blog, mais j'ai une excuse : je souffre depuis plusieurs jours d'un mal de tête très pénible, non par l'intensité de la douleur mais par sa persistence.

J'ai essayé paracétamol et acide acétyle salicilique***, rien n'y fait. Toujours ces hauts cirrus gonflants dans mon crâne.

inconnus_maitresses_patients_L_2inconnus_maitresses_patients_L_1
paracétamol et acide acétyle salicilique

 

Dommage, car à part la Lettonie, j'avais envie de parler aussi de l'affaire Laurent Blanc du point de vue de l'un des 3 dogmes essentiels à notre modernité que cette histoire a heurté.

J'avais envie de parler de mon désamour croissant de la Russie, de Poutine, et de mon anticommunisme croissant.

J'avais envie de revenir sur Nabe, son dernier roman, ou Printemps de feu, ou son exposition de peinture magnifique de l'an dernier (non, bordel, d'il y a DEUX ans déjà) ou de la sensation qu'éprouve le lecteur, la sensation physique que représente l'acte de lire du Marc-Édouard Nabe.

 

Mais j'ai tellement eu de maux de tête dans ma vie, que tous les nouveaux, fussent-ils légers, sont autant de gouttes d'eau de vase.

A bientôt, donc.

edika

 

***que celui qui sait écrire ça sans avoir fait d'études de médecine me jette la première pierre, s'il critique mon orthographe.

µ

µ

µ