Extrait du Journal de Marc-Édouard Nabe :

2011-03-Guardian-MARC-EDOUARD-NABE-005

Vendredi 17 février 1989

[Affaire Rushdie]...Et au nom des droits de l'homme et de la démocratie, une pétition d'écrivains solidaires commence à circuler. Premiers noms : Bernard-Henri Lévy, Philippe Sollers... Je suis écoeuré ! Les voir tous s'offusquer de cette censure par la force alors que tous les jours, en moins passionnés et moins naïfs bien sûr, ils ne font que ça tous, censurer, interdire, empêcher les manuscrits de paraître, boycotter les grandes gueules, étouffer la parole...Encore une fois, quand elle vient d'ailleurs, ils soutiennent la subversion [...], mais si elle les concerne directement, ici, ils se transforment en super-ayatollahs sournois, bien plus terribles sous couvert de pseudo-démocratie. Les Iraniens au moins ne mettent pas en doute leur foi en la Terreur. Les Occidentaux, eux, ne croient même pas au simulacre démocratique dont ils entretiennent le culte.


[c'est moi qui souligne en gras]

Marc-Édouard Nabe, qui non seulement écrit, mais est aussi musicien et peintre, dont je vous propose ici quelques-unes des oeuvres que je préfère :

 

phoca_thumb_l_cactus

cactus, cocktails et disques. Fabuleuses couleurs !

 

phoca_thumb_l_D1000031

Louis-Ferdinand

 

nabe

Tableau de l'expo Nabe et l'Orient. Admirez la beauté de ce vert.

 

*

*

*