Suite à une réforme du duo Poutine-Medvedev, un parti ne peut participer aux élections que s'il est représenté à la Chambre et/ou dispose de 150 000 signatures (avec un maximum de 5000 signatures par provinces).

Dans ces conditions, il n'y a que 7 partis en lice pour le scrutin du 4 décembre.

Les partis enregistrés

Russie Unie

C'est le parti de Poutine, parti attrape-tout. Il regroupe les intérêts des grands groupes du secteur minier et énergétique, ainsi que l'appareil du FSB, ex-KGB. Ses idéologies sont vagues, on peut notet toutefois des tendances à la centralisation, à l'intervention étatique (à un niveau faible) et surtout au multiculturalisme. RU prône une vision républicaine de la nation russe, avec des tendances impériales (ils n'ont pas tout à fait renoncé aux Pays Baltes ni à l'Ukraine. Pour le Kazakhstan et le Bélarus, c'est moins sûr).

Dans les mots, RU est plutôt anti-OTAN, anti-USA, mais dans les actes, rien de très spectaculaire. La Russie de Poutine n'a jamais posé son véto à l'ONU pour empêcher les agressions américaines contre l'Afghanistan, l'Irak ou la Libye. Et pour la Syrie ?...

 

Parti Communiste de la Fédération de Russie

Partis de vieux cons "nostalgiques" de l'URSS ou de p'tits cons qui n'ont jamais connu cette époque terrible, le PCFR police son discours marxiste sous des oripeaux nationalistes (mais là encore, nationalistes républicains). C'est l'opposition idéale pour RU : aucune chance d'arriver au pouvoir et adversaire ringardisable.

 

Parti Libéral Démocrate de Russie

Mené par le trouble Vladimir Jirinovski (Vladimir Eldenstein de son nom paternel...), juif tenant des propos antisémites, demi-fou proposant l'annexion de l'Alaska (!), de la Finlande et autres évadés de l'empire, le PLDR a tout du parti-facade à but provocateur contrôlé par la police (tactique vieille comme le monde). Bref, un autre opposant-épouvantail à Russie Unie (même si le PLDR existe depuis 1989).

 

Russie Juste

Parti à tendance socialiste, il supporte Medvedvev et a voté plusieurs fois contre le gouvernement Poutine. Selon certaines sources (suspectes d'américanisme, cela dit), RJ aurait été créée pour proposer une alternative "centre-gauche" à Russie Unie (qui est plutôt "centre-droit"). Son soutien à Medvedev, vu sous cet angle, confirmerait assez l'hypothèse. Enfin bref, un parti tout sauf révolutionnaire. La politique russe, menée par RU ou RJ, serait quasi-identique.

 

Yabloko

"Pomme" (son nom en français), est l'un des partis libéraux au pouvoir sous la triste ère Eltsine. Crédité de 1 % dans les sondages, il n'a plus aucune importance.

 

Patriotes de Russie

Issu d'une scission d'avec le PCFR, PR est un parti nationaliste de gauche, opposé à l'OTAN. Heu...c'est quoi la différence avec le PCFR ?...

 

Cause Juste

Parti libéral issu de la fusion de l'Union des Forces de Droite, de Pouvoir Civil et du Parti Démocratique de Russie, il se démarque de Yabloko par un positionnement encore plus libéral. Mais est lui aussi crédité d'1% d'intentions de vote.

 

Les partis non-enregistrés

On y trouve les écologies, des sociaux-démocrates, des libéraux et deux courants d'extrême-droite : les eurasistes, les néo-nazis et les prométhéistes.

Nous avons déjà parlé sur ce blog des prométhéistes. Je n'ai pas trouvé trace d'un parti purement prométhéiste dans le paysage politique russe. Si Soljenitsyne (royaliste et partisan de l'indépendance de la Tchétchénie) était encore vivant, ce parti existerait peut-être...

Les eurasistes

Divisés entre limonoviens (chef du Parti National-Bolchévique) et Douguinistes (Parti Eurasiste), ils prônent un empire de Brest à Vladivostock pour contrebalancer les puissances maritimes (Japon, Angleterre, USA...).

Les néo-nazis

À l'instar des eurasistes, ils prônent un empire russe ; à l'instar des prométhéistes, ils veulent une Russie ethniquement russe. Mais contrairement aux prométhéistes, il le veulent...en annexant les républiques autonomes de la Fédération de Russie, en les vidant de leur population non-slave, et meme en annexant les autres pays slaves. Bref, du panslavisme pur et dur.

 

Ce que proposerait un PSR russe

  • Éradication de tout ce qui peut rappeler ou glorifier la période communiste
  • Restauration de la monarchie (en remplaçant le titre de Tsar par celui de Korol
  • Accordation (si, ça existe, en vieux français) de l'indépendance à toutes les républiques autonomes de la Fédération
  • Proposition d'alliance avec la France, l'Allemagne, le Japon et l'Asie centrale
  • Les mesures déjà proposées par le PSR sur ce blog, basées sur les 5 piliers du Parti