11 novembre 2011

7 milliards de terriens, et moi et moi et moi !

Ils sont venus, ils sont tous là. Y'a même La Décroissance, le fils maudit (de l'écologie hard). Tous à se féliciter de cette nouvelle : en 2011, nous sommes 7 milliards de bipèdes. Il y a 12 ans, 6 milliards, et il y a 24 ans (1987), 5 milliards. La farandole des extasiés des courbes croissantes débouche le champagne. Oh, il y a bien quelques récalcitrants, Renaud Camus par exemple, ou certains branches de l'écologie (Yves Cochet), mais le ton médiatique est net, et là comme ailleurs, plus, c'est mieux. Pour les libéraux, les... [Lire la suite]