Les Serbes, de l'extrême-gauche, à l'extrême-droite, il n'y a rien à en tirer. Peuple fou, mégalomane, agressif, hypocrite, larmoyant, sûr de lui et (anciennement, Dieu merci) dominateur.

 

Mais j'ignorais jusqu'à cette minute jusqu'où pouvait aller leur abjection.

Jusqu'à ce que je lise ça : 

IN MEMORIAL GAVRILO PRINCIP

 

Pour ces gens-là, 14-18 n'est pas un drame, une boucherie atroce. Pour ces gens-là, c'est le triomphe de leur minable empire de poche.

 

hqdefault

2e37uck