JF Kahn chez Ruquier : c'était très intéressant (de notre point de vue) de voir COMMENT JFK essaie d'expliquer la montée du FN. En gros, il dit qu'on est passé du national-libéralisme poujadiste du père au social-nationalisme de la fille (par alliage entre refus du libéralisme mondialisé et refus des "excès de la pensée 68". ). Ce qui est intéressant là n'est évidemment pas ce que Kahn dit mais ce qu'il oublie : l'immigration.

jean-francois-kahn-nancy-17-mars-2009-L-1

je dis des platitudes, mais sur un ton 'achement antipenséunique



Cela dit c'est vrai : les français ont tellement peu de conscience ethnique que ce n'est que lorsque le frigo se vide qu'ils voient le soucis (ça et le côté bruyant de nos chères têtes pas blondes). 

Il est donc maintenant assez "politiquement correct" de dire qu'on est antimondialisation (et, pour avoir fait un exposé en faveur du protectionnisme à l'université en 93, je vous assure que c'était pas le cas dans les horribles années 90!). Il est aussi devenu assez banal de critiquer 68. 
Mais la catalyseur (ou détonateur, je ne sais) ça sera le combi peak oil+comportement des immigrés+de plus en plus de pauvreté.

Et contrairement aux pessimistes de fdesouche, je pense que ce combi aura atteint le niveau critique avant que la balance démographique ne penche du mauvais côté.

Si vous ajoutez à cela le fait qu'en face, nous avons des gens littérallement AVEUGLES (les aymeric caron, les laurent mucchielli, les inrocks, libé, télérama, etc.) ;

jean-francois-kahn-nancy-17-mars-2009-L-1

Aymeric Caron,  synthèse.

 

que juste devant nous nous avons des zombies tout droit sortis de 1985 (Juppé, Baroin, Fillon) dont les "solutions" échouent aussi régulièrement que Federer à Roland, bref, si vous ajoutez tout cela, je ne vois pas comment "nous" ne pourrions pas gagner (Sorry Hervé Ryssen je fais dans le fatalisme eschatologique, mais je suis optimiste de nature) (oui oui, je sais bien..."nous" c'est une adition de micro-tendances qui se traitent mutuellement de traitres ou de débilos, mais bon, débarassons-nous des autres, déjà, on s'entretuera entre nous ensuite  )

 

jean-francois-kahn-nancy-17-mars-2009-L-1

la mouvance nationale débat.