1) 2002 : échec face à l’écrasant front républicain

2) mais la politique UMPS ne peut que conduire à la ruine, donc à la hausse du FN. Mais il faut éliminer un des deux membres du binome UMPS

3)2007 : il fallait que sarko passe pour que les électeurs comprennent bien que le discours de droite n’était que de l’enfumage. DONE. Avec ségo, on aurait eu sarko en 2012, certain.

4) sortir du role de belzebuth et etre meilleur en communication et en implantage local, donc élire marine plutot que le pauvre bruno. DONE

4)2012 : maintenant que le fusible Sarko est usé, faut redonner une injection de poison de gauche aux français pour achever de…les achever. DONE

5) 2017 : l’ump est crâmée (comme prévu puisqu’aucune idée différente du PS et des électeurs qui votent sans état d’âme au 2e tour PS), seul sarko surnage, mais heureusement, on a pas DSK mais hollande, cad un homme d’appareil prêt à tout pour se faire élire et donc à mettre fin au « je te tiens, tu me tiens » en imposant à sarko de ne pas se présenter en 2017. DONE

6) les médias nous refons le coup de sarko avec valls; Hollande le grille pour toujours en l’envoyant dans l’enfer de matignon. DONE

7) Malgré tout, hollande reste très faible face à l’UMP. Après les défaites de 2015, il dissout et l’UMP doit à son tour ramasser la merde

8) On aura donc hollande-marine et un copé/fion/barouin (c’est pareil). Si le PS veut être au 2e tour, il doit avoir un candidat PC faible (menace sur les accords électoraux locaux) et un candidat vert aussi débile que joly. Et placer en face un joli candidat UDI, séduit par la politique social-libéral du président, mais qui prendra des voix à l’UMP.
Donc, finale hollande-marine.
Marine gagne, de peu, malgré le bourrage d’urne qui sera plus faible qu’en 2002 (logique : si vous faites près de 50% vous avez beaucoup plus d’yeux pour surveiller les opérations de vote que si vous en faites 18)

9)Marine dissout l’assemblée, prétextant une question de temps pour ne pas foutre la proportionnelle et sur la dynamique (et surtout sur la vague de violence, de haine et de menaces de la gauche battue) elle remporte les élections avec une majorité relative. Là ou il ne peut être élu le candidat mariniste soutient un UMP/DVD « FN-compatible ».

10) majorité à l’assemblée, c’est bon, la grande purge peut commencer.